SEARCH

SEARCH BY CITATION

This study examines some possible discriminations in housework allocation. Data were obtained from both partners of the couples (a total of 179 couples). Each provided information concerning the time they contributed to some specific housework, which resulted in a detailed description of the housework allocation. The results reveal that women almost always spent more time than men on housework, but that the proportion of housework done by women is reduced compared with previous studies. Variance and multiple-regression analyses show that housework allocation tends to be a complicated problem: the explained variance proves very small when linear analyses are conducted using the standard independent variables.

Cette étude a pour objet le travail domestique. Elle s'intéresse à la discrimination dans le partage des tâches. Elle repose sur des données qui proviennent et de l'homme et de la femme dans chaque foyer (179 couples); tous les deux ont fourni des renseignements sur le temps qu'ils consacraient à chaque tâche en particulier. Ces données permet-tent de tracer un profil détaillé de la répartition du travail domestique. L'analyse démontre que la femme écope presque toujours de la plus grande part du travail domestique, mais que cette part diminue quand on compare avec les études antérieures. Des analyses de variance et de régression multiple montrent que la problématique du travail domestique tend à se complexifier: la variance expliquée s'avère très faible quand on s'en remet aux analyses linéaires avec les variables indè-pendantes habituelles.