SEARCH

SEARCH BY CITATION

Des changements dans l'organisation du travail, et plus particulièrement l'adoption de relations de production postfordistes, ont fait l'objet d'interprétations nouvelles. Certaines ont permis de déceler de nouveaux systèmes de gestion qui ont favorisé la mise en valeur des compétences et la création d'emplois plus intéressants et plus humains. D'autres ont allégué que les nouvelles relations au sein du lieu de travail entraînent une intensification de l'effort ouvrier qui n'a que peu à voir avec la production d'une meilleure qualité d'emploi. Cet article compare deux entreprises d'une même industrie - la production de potasse -, dont l'une à adopté les nouvelles pratiques de gestion et l'autre demeure traditionnelle, afin d'évaluer la validité de ces arguments opposés.

Changes in the organization of work, and specifically the adoption of post-Fordist production relations, have been subject to alternative interpretations. Some have identified the new management systems with skill enhancement and the production of more interesting, humane jobs. Others have argued that the new workplace relations represent an intensification of work effort that has little to do with the production of better quality employment. To assess the validity of the competing claims, this article compares two firms in one industry, potash production: one has bought into the new managerial practices, while the other has remained traditional.