SEARCH

SEARCH BY CITATION

Le passage du monde des études au monde du travail constitue une étape importante dans la vie des jeunes adultes. Les problèmes liés au marché du travail tels que le chômage et la précarité de l'emploi, qui surgissent au cours de cette phase transitoire, peuvent favoriser des comportements criminels, en particulier chez ceux et celles qui ont certaines attentes et convictions vis-à-vis du marche du travail. Les théories sur le contrôle social et les tensions sociales permettent de faire des hypothèses sur l'interaction entre les expériences vécues sur le marché du travail et les comportements menant à des actes criminels. L'hypothèse d'un lien entre l'apparition de problèmes liés au marché du travail et la présence d'amis délinquants fait égale-ment l'objet d'une analyse multivariable qui neutralise les antécédents de délinquance. Les données sont tirées d'une étude longitu-dinale sur de jeunes Canadiens venant de trois villes différentes, qui ont eté suivis pendant quatre ans à la suite de l'obtention de leur diplôme du secondaire. Les résultats fournissent quelques éléments qui appuient la théorie des tensions sociales ainsi que l'influence durable de l'entourage dans le développement de la criminalité au cours de cette période de transition.

The transition from school to work represents an important phase in the life cycle of young adults. Labour-market problems, such as unemployment and job instability experienced during this transition may be a source of criminal behaviour, particularly among those who have certain attitudes and beliefs about the labour market. Social-control and strain theories are used to develop hypotheses regarding the interaction between labour-market experiences and attitudes leading to crime. An interaction between labour-market problems and the presence of delinquent friends is also tested in a multi-variate analysis that controls for prior delinquency. The data derive from a longitudinal panel study of Canadian youth from three cities who were followed for four years subsequent to their high school graduation. The results provide some support for strain theory arguments, as well as for the continued importance of delinquent friends for crime in this period of transition.