SEARCH

SEARCH BY CITATION

Cet article présente la plus grande recherche canadienne qui ait été consacrée aux femmes et au harcèlement sexuel dans le milieu du travail (N= 1990), en étudiant la frequence des différentes formes de harcèlement ainsi que les détails de ces expériences, fournis par un sous-échantillon (n= 424). Dans le cadre de cette recherche, les femmes décrivent leurs réactions à l'égard du harcèlement et ses effets sur leur travail et dans leur vie personnelle. Le but de cet article est d'étudier le lien entre les caractéristiques du harcèlement et ses répercussions. Les résultats permettent de discuter les implications susceptibles de servir à bâtir une théorie sur le harcèlement, particulièrement la façon dont la theorie sur le pouvoir organi-sationnel peut contribuer à notre compréhension des conséquences du harcèlement au travail.

This paper describes the largest Canadian survey devoted to women's experiences with workplace sexual harassment (N= 1,990) including the incidence of various types of harassment and details about these experiences provided by a sub-sample (n= 424). These women described their responses to the harassment and how it affected their work and personal lives. The analyses explore the relationship between characteristics of the harassment and its consequences. The findings are used to discuss theoretical implications, particularly with respect to how organizational power theory can contribute to our understanding of the consequences of workplace harassment.