SEARCH

SEARCH BY CITATION

Les galeries d'art utilisent des techniques médiatiques particulières pour donner un caractère didactique a ce qu'elles présentent. L'expo-sition Art for a Nation proposée à l'Art Gallery of Ontario en 1996 illustre l'utilisation de techniques modernes, basees sur des documents imprimés, pour structurer l'exposition d'oeuvres d'art et guider le visiteur. L'exposition présentait le Groupe des Sept comme des artistes célébres, décrivait leur parcours sous la forme d'un récit historique et donnait une opinion d'expert sur leurs ceuvres. L'atelier Oh! Canada Workshop, organisé en parallèle, utilisait quant à lui le multimédia et des techniques postmodernes. Dans cet atelier, les ceuvres étaient placees au hasard, sans notes historiques. Cela permettait aux visiteurs de creer leurs propres ceuvres d'art et de devenir critiques d'art. Un sondage effectué parmi les visiteurs ainsi que l'étude de leur comportement ont révéle une nette préferénce pour l'exposition Art for a Nation. Les visiteurs recherchaient les techniques médiatiques directives que les galeries d'art proposent habituellement plutôt qu'un environnement multimedia totalement libre, qui s'apparente à ce que les visiteurs vivent quotidiennement. Pour eux, un musée doit rester un lieu où il faut être respectueux envers ce qui est montré, un lieu antipopulaire par excellence.

Art galleries use special media formats to authorize what they display. The art Gallery of Ontario's 1996 Art for a Nation exhibition exemplifies the use of print-based, modern means of authorization. It presented the Group of Seven as famous artists, contructed an historical narrative of their development and provided expert opinion on their work. The Gallery's accompanying Oh! Canada Workshop used multimedia, postmodern means of authorization. It distributed exhibits randomly without an historical narrative, and allowwed visitors to create their own art and to be art critics. A survey of visitors and observations of their activties revealed an overwhelming