SEARCH

SEARCH BY CITATION

Dans cet article, l'auteur soutient que les liens entre les deux orientations principales qui caractérisent le monde universitaire nord-américain au cours de la dernière décennie (soit les guerres culturelles et la « marchandisation ») doivent etre analysées de manière plus explicite qu'elles ne Font été jusqu'à présent. Plutôt que de fournir une description empirique détaillée de ces développements, nous pro-posons une critique d'inspiration théorique de certaines des principales thèses de la droite en identiflant les intérects et les effets sociopolitiques qui les sous-tendent. Nous tentons done de démontrer que la présente periode néolibérale de restructuration de l'université est le resultat profondément politique et nécessairement contesté d'un rétrécissement du champ de ses possibilités historiques.

This paper contends that the links between the North American academy's two defining trends over the past decade (namely, the culture wars and commodification) need to be explored more explicitly than has hitherto been done. Rather than providing a detailed empirical description of these developments, what is proposed is a theoretically driven critique of some of the Right's main positions by identifying their underlying socio-political interests and effects. All in all, the paper aims to demonstrate that the current, neo-liberal phase of academic restructuring is a deeply politicized and contested product of the narrowing of the scope of historical possibilities for the university.