Urban Natives and the Nation: Before and After the Royal Commission on Aboriginal Peoples

Authors


Abstract

Cet article étudie la relation entre la formation de L'État canadien et la construction des identités amérindiennes, au moyen de la fonction légitimante des commissions d'enquête, pour la période allant de la Loi constitutionnelle, 1982 au rapport de la Commission royale sur les peuples autochtones en 1996. Nous examinons, en particulier, dans quelle mesure le rapport de la CRPA « normalise » des narratifs de politique amérindienne déjà présents, les stabilisant en une hiérarchie rigide de revendications qui s'appuie sur le modèle de la nation. L'analyse se concentre sur le positionnement problématique des Amérindiens urbains et des Indiens sans statut face à la « nation », ce qui mène à leur marginalisation dans les débats politiques actuels.

This paper examines the relationship between Canadian state formation and the construction of Aboriginal identities via the legitimating function of the public inquiry, for the period from the adoption of the Constitution Act, 1982 to the Report of the Royal Commission on Aboriginal Peoples (1996). Specifically, we examine the extent to which the RCAP Report “normalizes” pre-existing narratives regarding Aboriginal politics into a rigid hierarchy of claims privileging the nation model and those Aboriginals with a land base. We argue that the nation model is reinforced, legitimized and publicized through the RCAP Report's function as a legitimating tool of the state.

Ancillary