SEARCH

SEARCH BY CITATION

Une étude de 1975 portant sur L'évaluation du prestige des titres de profession spécifiés comme détenus par un homme ou une femme a été répétée en 2000. Les deux enquêtes ont été conduites à Kitchener-Waterloo en Ontario. Alors que les données de 1975 accordaient un avantage de cinq points en moyenne aux hommes sur les femmes, ce fossé des sexes a disparu en 2000. Dans les postes où le travail est plus axé sur les personnes, les femmes se voient maintenant accorder un plus haut prestige que les hommes. L'article fait référence à la manière dont ces changements sociaux sont liés au cours du dernier quart de siècle à une convergence dans L'identification sexuelle des professions. Les sources de variation dans les évaluations de L'échantillonnage de 2000 sont analysées et considérées comme minimes quoique les répondants ayant un plus haut degré d'éducation classent toutes les professions légèrement à la baisse.

A 1975 study on the evaluation of the prestige of occupational titles specified as held by a man or a woman was replicated in 2000. Both surveys were collected in Kitchener-Waterloo, Ontario. While the 1975 data revealed an average five-point advantage to men over women, this gender gap had disappeared by the year 2000. In more people-oriented work, women are now accorded higher prestige than men. The paper refers to how these social changes are linked with convergence over the quarter century in the sex typing of occupations. Sources of variation in ratings within the 2000 sample are examined and found to be minimal, although more highly educated respondents grade all occupations slightly on the low side.