SEARCH

SEARCH BY CITATION

Les auteurs de 1'article se penchent sur l'assimilation et la répétition des stéréotypes raciaux chez les Noirs canadiens en analysant des interviews semi-dirigées réalisées auprès de huit Noirs ou répondants de race mixte déclarés jeunes contrevenants. Dans leur enquête, ils tentent surtout de déterminer si cette assimilation peut être observée dans le discours des interviewés et jusqu'à quel point. Ils examinent de plus si le concept de soi des répondants entraîne Incorporation d'un profil de « criminel » a leur identité de Noir. Utilisant la construction sociale, les théories postcoloniales et de la transmission culturelle pour étayer cette analyse, les interviews sont examinées pour déterminer si les opinions stéréotypées sur les Noirs sont constitutives de la vision qu'ils ont d'euxmêmes et jusqu'à quel point. Les conclusions de l'étude semblent indiquer que les personnes ayant participéà cette étude-ci non seulement reconnaissent de tels stéréotypes, mais également les adoptent et les font leurs.

This paper investigates the assimilation and iteration of racial stereotypes among Black Canadians by inspecting open-ended interviews with eight Black or mixed-race respondents who are adjudicated young offenders. The focus of this investigation is on whether, and to what extent, this assimilation can be observed in interviewees' discourse and, moreover, whether the speakers' self-concepts entail their incorporation of “criminal” as an aspect of Black identity. Using social construction, post-colonial and cultural transmission theories to inform this analysis, interviews are inspected to determine whether and to what extent stereotypical views of Black persons are constitutive of the subjects' views of themselves. Findings suggest not only that the persons under study here recognize such stereotypes, but also that they adopt and embrace them.