SEARCH

SEARCH BY CITATION

l'auteure de cet article aborde la question de la spécificité des méthodologies de recherche canadiennes, en examinant d'abord les grands modeles de méthodologies utilisés dans les articles empiriques publiés dans les principales revues canadiennes à partir des années 1960, comment ils ont changé au cours des temps et comment ils ont différé chez les anglophones et les francophones du Canada. Elle examine aussi la question de l'influence américaine soulevée par le débat qui s'est tenu sur la canadianisation. Il en ressort qu'au cours des dernières années les différences dues à la spécificité des sexes qui traversent ces divisions nationales ont été les plus importantes. l'effet final est que le modèle canadien global a quelque chose en commun avec ceux enregistrés dans les autres pays, quoique, à un niveau plus circonstancié, il soit spécifiquement canadien ou québécois. Les raisons des similarités et des différences sont analysées.

This paper addresses the question of the distinctiveness of Canadian research methods by looking first at the broad pattern of methods used in empirical articles published in leading Canadian journals from the 1960s, how these have changed over time, and how they have differed between Francophone and Anglophone Canada. Issues of U.S. influence raised by the earlier Canadianization debate are also addressed. It is found that, for the more recent period, gender differences that cut across these “national” divisions have been the more salient. The net effect is that the total Canadian pattern has something in common with that recorded for other countries, although at a more detailed level there are specifically Canadian or Québécois effects. Reasons for the similarities and differences are discussed.