Debat feministe sur la prostitution au Québec: points de vue des travailleuses du sexe

Authors


Abstract

Two schools of feminist thought are at odds: neo-abolitionists arguing for the eradication of prostitution and sex workers demanding better working conditions. This article presents focus group discussions with persons involved in the production of the feminist sex worker's discourse in Quebec. Participants set out four elements deemed unacceptable in the current feminist debate: domination, lack of understanding, meaning accorded to women's decisions, and stigmatization. The analysis outlines the terms and complexity of this ongoing debate.

Deux écoles de pensée féministe s'affrontent: les néo-abolitionnistes, qui militent pour l'eradication de la prostitution, et les travailleuses du sexe, qui revendiquent l'amelioration de leurs conditions de travail. Cet article présente l'analyse de discussions de groupe avec des personnes jouant un rôle dans la production du discours tenu par le camp du travail du sexe au Québec. Les participantes exposent des éléments jugés inacceptables dans le débat féministe actuel: la domination, l'incom-préhension, le sens conféré aux décisions prises par les femmes, et la stigmatisation. Les propos recueillis mettent en lumière les termes de la polémique et démontrent la complexité du débat.

Ancillary