SEARCH

SEARCH BY CITATION

L'auteur établit une typologie des empires. Qu'ils soient «directs» ou «indirects», les empires possèdent nécessairement des colonies. Ce n'est pas le cas des empires «informels», mais ceux–ci peuvent être divisés en trois sous-types: les empires «canonniers», «mandataires» et d' «ajustement structurel», à quoi s'ajoute «hégémoniques» comme type de domination non impérial, chaque type tendant à présenter une forme de règles plus douces que le précédent. Les vrais empires sont constitués de différents assortiments de ces règles et, à mesure qu'ils vieillissent, elles tendent à s'alléger. C'est pour cette raison que l'empire américain n'a pas eu de véritable colonie depuis le début du XXe siècle et que des formes plus modérées d'empires informels, après la Deuxième Guerre mondiale, se sont alliées à l'hégémonie. Pourtant, les années 1970 ont connu un plus grand ajustement structurel de l'impérialisme américain alors que les années 1990 et 2000 ont fait face à une tentative d'établissement d'un empire américain canonnier à grande échelle. L'échec de celui-ci menace présentement l'impérialisme américain en général.

This paper lays out a typology of empires. “Direct” and “indirect” empires involve colonies. “Informal” empire does not, but can be divided into three subtypes, “gunboats,”“proxies,” and “structural adjustment.”“Hegemony” is added as a nonimperial type of domination. Each tends to be a lighter form of rule than the preceding one. Real empires contain varying mixtures of these and as they age, their rule tends to lighten. Thus in the American empire, there have been no real colonies since the beginning of the twentieth century, and after World War II milder forms of informal empire were blended with hegemony. Yet the 1970s saw an increase in American structural adjustment imperialism, while the 1990s and the 2000s saw an attempt at large-scale American gunboat empire. The failure of the latter is now threatening American imperialism more generally.