SEARCH

SEARCH BY CITATION

Les auteurs analysent les comptes rendus des publications et des citations des Chaires de recherche du Canada en sociologie, en science politique et en économie au cours des cinq années pendant lesquelles le programme s'est poursuivi. Ils les comparent à des échantillons aléatoires de comptes rendus de publications et de citations qui ne sont pas le fruit des Chaires de recherche du Canada dans leur discipline respective pour tester leur qualité professionnelle. Les données et les analyses démontrent que les membres de ces Chaires de recherche constituent une population hétérogène ayant peu de «vedettes» authentiques et dont plusieurs personnes présentent des comptes rendus de publications et de citations semblables ou inférieurs à ceux de leurs collègues qui ne sont pas membres des Chaires de recherche du Canada. Les auteurs explorent la monotonie institutionnelle, l'appropriation institutionnelle ainsi que la périphéricité et l'organisation disciplinaire canadiennes en tant qu'explications possibles de ces résultats.

This article analyzes the publishing and citation records of Canada Research Chairs (CRCs) in sociology, political science, and economics over the first 5 years of the program. Publication and citation records of CRCs are compared with random samples of non-CRCs in their respective disciplines as empirical tests of professional strength. The data and analyses suggest that CRCs are a heterogeneous population with a few obvious “stars” and many with publishing and citation records similar or inferior to their non-CRC peers. Institutional flatness, institutional appropriation, and Canadian peripherality and disciplinary organization are explored as possible explanations for these results.