SEARCH

SEARCH BY CITATION

À la lumière des réformes du secteur public au Canada et ailleurs, l'auteure se concentre sur le déplacement des priorités des responsabilités sociales vers les responsabilités privées et soulève de nouvelles questions sur les forces de l'entreprise privée et des partenariats reposant sur les mécanismes du marché. D'après elle, dans les programmes néo-libéraux du gouvernement, la responsabilité de la privatisation est liée à trois principaux aménagements : la reconsidération des relations entre le public et le privé; la mobilisation de l'esprit de civisme; et la création d'une mentalité culturelle d'observance de la règle allant de pair avec ces transformations. La recherche qui a été effectuée pour cet article s'est fondée sur l'analyse à grande échelle de documents de politique et d'initiatives de réforme du secteur public, de même que sur des interviews de fonctionnaires fédéraux canadiens.

In light of public sector reforms in Canada and elsewhere, this paper focuses on the shift of emphasis from social to private responsibilities and raises new questions about the forces of private enterprise and market-based partnerships. Under neoliberal governmental agendas, privatizing responsibility links to three main developments: the reconsideration of the relations of public and private; the mobilization of responsible citizenship; and the formation of a cultural mentality of rule that works alongside these developments. The research for this article is based on extensive analysis of policy documents and public sector reform initiatives, as well as interviews with Canadian federal public service employees.