Get access

Cultures urbaines et activités physiques et sportives. La « sportification » du parkour et du street golf comme médiation culturelle

Authors


  • Florian Lebreton, Laboratoire d'Anthropologie et de Sociologie EA2241 (LAS-LARES), Université Européenne de Bretagne–Rennes II. E-mail: florian-lebreton@hotmail.fr

Abstract

Résumé L'article explore le processus de « sportification »– ie. la transformation d'une activité physique en un sport régulé par un ensemble de règles et de normes, légitimées par des institutions de tutelle –à partir de deux pratiques originales que sont le parkour et le street golf. Pour étudier ces pratiques, nous avons croisé les apports de la sociologie urbaine et ceux de la sociologie des sports contemporains en respectant les principes méthodologiques d'une sociologie qualitative. Un premier point porte sur le processus de « sportification » lui-même, sa définition, ses différentes étapes et le rôle joué par la communication des acteurs concernés sur l'espace public. Cette médiation culturelle nous montre comment le mouvement d'institutionnalisation que représente la « sportification » conduit dans le même temps à une reconfiguration des pratiques physiques elles-mêmes. Des évènements récents illustrent cette reconfiguration en cours, nous les détaillerons. Enfin, nous montrons les effets produits par le processus sur la définition même des cultures urbaines et sportives : mise en spectacle des activités, collaboration renforcée avec les media-culturels, polarisation entre différents types de conception et de pratiques, dans le cas du parkour, autour d'une opposition entre deux des fondateurs.

Abstract

Abstract The article explores the process of “sportification”— i.e., processing physical activity in a sport regulated by a set of rules and standards, legitimized by supervisory institutions — from two originals practices, parkour and urban golf. To study these practices, we crossed the contributions of urban sociology and of the contemporary sociology of sport while respecting the methodological principles of qualitative sociology. A first point concerns the process of “sport” itself, its definition, its various stages, and the role played by communication of stakeholders on public space. The cultural mediation shows us how to institutionalize the movement that represents the “sports” resulted in the same time reconfiguration of physical practices themselves. Recent events illustrate the ongoing reconfiguration, we will detail them. Finally, we show the effects produced by the process on the definition of urban culture and sports: setting sight of activities, enhanced cooperation with the media-cultural, polarization between different types of practical in the case of parkour, around a confrontation between two of the founders.

Ancillary