SEARCH

SEARCH BY CITATION

Les personnes autochtones au Canada se sont lancées dans des centaines d'actions collectives. Utilisant la littérature sur les nouvelles et sur les événements collectifs, nous examinons d'une façon systématique les facteurs associés avec le nombre d'articles, leur placement sur la premiére page, et l'inclusion de photos. Nous trouvons que l'augmentation de la taille ou de la longueur d'un événement n'améliore pas sa couverture. Quand il s'agit de celle-ci, c'est uniquement la forme de l'événement qui compte. Certes, l'escalade de tactique accroít la quantité de couverture, mais c'est seulement les tactiques perturbatrices qui augmentent la couverture premiére page. Par contraste, ce sont principalement les routines de nouvelles du média et pas par les tactiques de la part des activistes qui déterminent l'inclusion d'une photo.

Indigenous peoples in Canada have engaged in hundreds of collective action events. Drawing on the news as organization and collective action literatures, we conduct a systematic examination of coverage across events, and we assess the factors associated with the number of articles, front page placement, and the inclusion of photographs. We find that increasing the size and the length of an event does not improve coverage. The latter is determined exclusively by the form of the event, and it is disruptive tactics alone that increase front page coverage. The inclusion of pictures, however, is largely determined by media news routines rather than by activists tactics.