SEARCH

SEARCH BY CITATION

Dans cette document, j'utilise les données des entrevues avec vingt et un filiales religieuse au Canada qui assistent aux offices religieux surtout pour des fêtes religieuses et les rites de passage, en demandent pourquoi ils ont cessé de fréquenter sur une base régulière, pourquoi ils continuent à fréquenter une ou deux fois par année, et expriment-ils tout intérêt à être plus impliqués dans leur groupe religieux, et si oui, quels facteurs pourraient conduire à une implication accrue. Contrairement à Reginald Bibby, et d'autres sources qui expliquent les modèles d'implication aux églises par insistant sur le côté de l'offre du marché religieux, je soutiens que nous devrions nous concentrer d'avantage sur le côté de la demande.

In this paper, I draw on interview data with 21 Canadian marginal religious affiliates, who attend religious services primarily for religious holidays and rites of passage, and ask why they stopped attending on a regular basis, why they continue to attend once or twice a year, and do they express any interest in being more involved in their religious group, and if so, what factors might lead to increased involvement. In contrast to Reginald Bibby and others who explain church involvement patterns by stressing the supply side of the religious marketplace, I argue that we should concentrate more on the demand side.