SEARCH

SEARCH BY CITATION

Résumé. L'auteur propose l'utilisation de la théorie du raisonnement moral à titre de déterminant valide de la sous-évaluation du temps de vérification. En recourant à la méthodologie du laboratoire expérimental auprès d'un échantillon de 88 vérificateurs d'un cabinet national d'experts-comptables, l'auteur a observé une sous-évaluation réelle du temps de travail dans une tâche de vérification. Les résultats obtenus démontrent que la sous-évaluation est reliée de faαon systématique au niveau de raisonnement moral du vérificateur, mesuré à l'aide du test de jugement moral de Rest (Defining Issues Test ou DIT). Les participants dont les résultats au DIT étaient relativement faibles sont ceux qui sous-évaluaient le plus le temps de travail. Les résultats démontrent également que bien que l'insuffisance du temps alloué ait une incidence sur le comportement, la pression à l'uniformité est le facteur qui influe le plus sur la sous-évaluation. En somme, l'étude qui suit contribue de trois faαons importantes aux écrits touchant la vérification et la psychologie. Premièrement, elle établit l'importance du fait que la pression à l'uniformité est un antécédent de la sous-évaluation. Deuxièmement, elle montre que le raisonnement moral du vérificateur explique le comportement réel de sous-évaluation dans le contexte de pressions liées au travail. Troisièmement, elle révèle une sous-évaluation marquée en contexte de simulation de la vérification.