SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract

Most research in strategic management ope rationalizes firm financial performance by using either accounting-or market-based measures. Recently, some have suggested that subjective measures may be useful in assessing a firm's financial performance. We argue that there is a theoretical basis for viewing firm financial performance as having a higher order structure consisting of three separate yet distinct dimensions. Using second-order confirmatory factor analysis, we found that while differences exist among accounting, market, and subjective measures of firm financial performance, there is evidence to support the concept of a single underlying construct. While our findings are statistically significant and thus support our hypotheses, the substantive nature of our results suggests that much more research is needed before we fully understand the dimensionality of firm financial performance.

Résumé

Dans la majorité des recherches en gestion stratégique, on opérationnalise la performance financière d'une entreprise au moyen de mesures fondées sur la comptabilité ou le marché. Récemment, certains ont suggéré que des mesures subjectives pourraient ětre utiles dans l'évaluation de la performance financière d'une entreprise. Nous avançons l'hypothèse qu'il existe une base théorique pour considérer que la performance financière d'une entreprise consiste en une structure supérieure de trois dimensions séparées et distinctes. Par l'analyse des facteurs de confirmation secondaires, on a trouvé qu'il existe des différences dans les mesures de performance financière d'une entreprise, que ce soit la mesure de comptabilité, de marché ou subjective, et on peut prouver le concept d'une base unique commune. Bien qu'ils soient statistiquement significatifs et prouvent nos hypothèses, nos résultats suggèrent qu'il faut effectuer des recherches plus poussées avant de comprendre tout à fait la dimension de la performance financière d'une entreprise.