Revue internationale de sécurité sociale

Cover image for Vol. 66 Issue 3-4

Numero special


La bonne gouvernance dans l’administration de la sécurité sociale
volume 64 | numéro 4 octobre-décembre 2011

Ce numéro spécial de la Revue internationale de sécurité sociale traite des multiples aspects que revêt la question de la bonne gouvernance dans l’administration de la sécurité sociale.

Gouvernance et sécurité sociale: Etendre la portée des lignes directrices de l'AISS en matière de bonne gouvernance
Alberto R. Musalem et Maribel D. Ortiz

Dialogue social et gouvernance de la sécurité sociale: un thème d’actualité pour l’OIT
Youcef Ghellab, Nancy Varela et John Woodall

Le changement climatique et les pratiques en matière d’investissement
Ole Beier Sørensen et Stephanie Pfeifer

Attitude des employeurs à l’égard du respect des obligations en matière d’assurance sociale à Shanghai, en Chine
Chris Nyland, S. Bruce Thomson et Cherrie J. Zhu

Recouvrement des cotisations et respect des obligations: améliorer la gouvernance pour élargir la couverture sociale
Louis D. Enoff et Roddy McKinnon

La gouvernance comporte de nombreuses facettes et les processus de gouvernance se déroulent à différents niveaux d’action. En dernière analyse, la gouvernance doit néanmoins être considérée comme un moyen pour parvenir à une fin. Dans la plupart des cas, le concept de gouvernance, tel qu’il est appliqué dans la sécurité sociale, évoque les actions mises en œuvre pour soutenir et encourager l’amélioration de tous les aspects de la gestion interne des administrations de sécurité sociale – en vue de parvenir à l’excellence administrative.

Toutefois, le concept de gouvernance peut aussi se référer aux actions menées par la société civile pour s’assurer du respect des droits et des prérogatives des citoyens en matière de sécurité sociale. Il peut également englober les mécanismes formalisés et inclusifs du dialogue social tripartite, légitimant par là même les processus visant à créer ou à préserver un large consensus en faveur d’une réforme des politiques de sécurité sociale. Au niveau des Etats-nations, la mise en place de programmes et de cadres réglementaires de la sécurité sociale, dans l’objectif stratégique de répondre aux besoins des citoyens et des résidents, peut contribuer à renforcer les systèmes de gouvernance nationale existants et, qui plus est, favoriser les processus de démocratisation et de construction nationale. Une telle vision de la gouvernance renferme une notion de tutelle ou de gestion, aux fins de la défense et de la promotion d’intérêts communs. A un niveau supérieur, les systèmes nationaux de sécurité sociale peuvent se révéler un exemple de bonne pratique pour les objectifs plus globaux de gouvernance (comme le dialogue social, le climat, etc.) dans la mesure où constituent des mécanismes institutionnels complets ouvrant la voie à des stratégies de développement socio-économique inclusives et axées sur les droits. Ils constituent à ce titre des éléments essentiels pour le bien-être de la population, la stabilité nationale et la cohésion sociale. Ce numéro spécial de la Revue vise essentiellement à examiner ces différents aspects de la gouvernance, ainsi que les sujets plus vastes y afférents, afin de contribuer à étayer les travaux des décideurs politiques, des praticiens, des analystes et des chercheurs de la sécurité sociale.

www.wileyonlinelibrary.com/journal/issr-f

SEARCH

SEARCH BY CITATION